Ca m'a pris par surprise, quand j'étais qu'un gamin, j'regardais tomber mes nuits.
Mêmes idoles et mêmes temples, nous allions tous même direction Nulle part, oui mais ensemble Ça f'sait 1, 2, 3 Pretty mama.Et rien rimini bordello ne me met bakeca incontrii piacenza dans le même état que la voix d'Aretha Ça s'appelait rock and roll, moi ça m'a rendue folle.Reproduction parole interdite sans autorisation.Moi a Springfield, Massachussets, ma vie coulait comme de l'eau, un matin j'ai pris perpet en ouvrant la radio.Sept, huit, neuf, cannot get enough.Et rien ne me met dans le même état.Moi j'y ai rien compris, sauf que c'était ma vie, t'y comprends rien mais qu'ça sonne.




Ça m'a pris par surprise, quand j'étais qu'un gamin, j'regardais tomber mes nuits.Ca faisait un, deux, trois, pretty mama, Quatre, cinq, six, I miss you, Sept, Huit, Neuf, Can't get enough, Dix, onze, douze, i ain't got the blues, One, two, three, come on baby, four, five, six, a kiss, Seven, eight, nine, You're on my mind.Oh j'le comprend mieux qu'aucun mot.You're on my mind, tell me when, il paraît qu'il y en aurait qui se damnent.Et c'était plus qu'une musique, un langage, une communion.Moi à Springfield Massachussetts, la vie coulait comme de l'eau.Moi quand j'entends l'intro de "Hey, Joe Oh je le comprend mieux qu'aucun autres, Rien ne me met dans le même état, Que la voix d'Aretha, Ca s'appelais Rock n' Roll, Moi, ca m'a rendu folle, Moi j'y ai rien compris, Sauf que c'etait.J'regardais tomber mes nuits et j'en attendais rien.Nulle part oui mais ensemble, refrain.
Ten, eleven, twelve Tell me when.
I ain't got the blues, one, two, three four, five, six, seven, eight, nine.




[L_RANDNUM-10-999]