Aujourd'hui ce Milieu-là est aussi en train de disparaître, les "tradis" comme on les appelle parfois étant supplanté par leurs fils spirituels : les voyous des cités.
En 1958, c'est au sein de cette bande, essentiellement formée d'Italiens de Marseille, qu'il rencontre un autre futur caïd marseillais : Tany Zampa.
Sans effet notoire car les tribunes du Parc Borély se sont vues honorées de sa présence après sa tentative d'assassinat en 1977.Car si la communauté des voyous corses décline tout au long des années 60 celle des juifs d'Afrique du Nord connaît elle son embellie.Entretemps un nombre incroyable de grands noms seront passés par leur "institution notamment les caïds marseillais Tany Zampa et Jacky le escort sarde Mat, le célèbre François Marcantoni, futur chouchou du show-bizness, les figures toulonnaises Loulou Régnier et les cousins Giudicelli, Paolo Cassani dit Pépère qui.Et auteurs de l'un des plus beaux coups de la décennie : le braquage de la bijouterie Colombo le à Milan, durant lequel plus de dix millions de francs de bijoux sont dérobés et une centaine de coups de feu tirés - sans faire.P ourtant les petits patrons d'hôtels eux ne sont pas à l'abris des coups de rackets qui sont monnaie courante dans le Milieu.Dans les années 70 le Laëtitia sera la dernière enseigne corse du quartier à avoir survécu, jusqu'à la terrible fusillade du qui fera deux morts et quatre blessés, dont Xavier Panzani dit Jo, gravement touché.C'est également aux Ternes qu'on trouve le Saint-Clair, rue d'Armaillé, propriété de Jacky le Bordelais, un bar où se jouera un épisode sanglant qui fera beaucoup de bruit à l'époque : dans la nuit du la BRB effectue une descente dans l'établissement et embarque Christian.
Mais troie grasse inculate un nouveau scandale éclate, le 9 décembre 1973, un groupe de parieurs a misé ce jour-là sur la combinaison Toulois, Right Ho, Bodensee, soit le 3, 1, 14 dans le prix Bride Abattue.




Le Beau Serge aura entretemps filé en Amérique du Sud où il s'active à fond dans l'inévitable filière d'héroïne d'Auguste Ricord, la Latino Connection, qui aspire alors tous les voyous parisiens en cavale sur le continent sud-américain.Il reprend, sur l' Archipel du Frioul, un chantier naval dont il est le directeur.Ce «dur» en question est.D ans cette bataille pour les cercles de jeux parisiens Marcel Francisci s'était entouré des frères Zemour, des juifs pied noirs de Sétif arrivés dix ans plus tôt à Paris.Il flambe et passe pour être un homme à femmes, deux mariages et six maîtresses.C'est là où ils ont fait une erreur.
Et celui de Paris dans les années 60 n'était pas des moindres.


[L_RANDNUM-10-999]